Qu’est-ce que le Yoga? 

Nous entendons ce terme si fréquemment qu’il semblerait presque que tout le monde suive la tendance du yoga comme une mode. Chaque salle de sport semble aujourd’hui proposer différents cours de yoga... Sur le seul territoire américain, le marché du yoga représente plusieurs milliards de dollars. Cette simple donnée suffit à comprendre l’engouement populaire pour cette activité. Mais cela n’est pas un problème en soi, chacun de nous ayant ses propres raisons de pratiquer le yoga; et donc sa propre définition individuelle du yoga. 

Le yoga est une philosophie globale et non une religion. Il ne requiert aucune allégeance à une croyance particulière. Mais que signifie donc Yoga? Serait-ce l’union entre le corps, l’esprit et l’âme..? 

Le mot «yoga» est dérivé de la racine sanskrite «yuj», qui signifie lier, unir. Au fil des siècles, de nombreuses interprétations du mot yoga ont été formulées. Parmi celles-ci, il en est une qui me semble personnellement faire sens, traduisant yoga par «réunir» ou «entrelacer les fibres de l’esprit» (cf. The Heart of Yoga de T.K.V. Desikachar). Le grand sage indien Patanjali a puisé dans les plus anciennes sources de la culture indienne, les Vedas, afin d’élaborer une définition du yoga au travers de ses Yoga Sutras, qui comptent parmi les écrits fondateurs du yoga. 

Le yoga est l’une des six écoles philosophiques de la pensée hindoue, connues sous le nom de Darshana, dont l’étymologie sanskrite signifie «voir». Le Darshana implique donc une vision ou une certaine perspective et je me retrouve dans cette définition, considérant que nous avons tendance à nous voiler la face et à nous laisser aveugler par des obstacles que nous avons nous-même érigés autour de nous, ou que notre conditionnement social peut entraver notre aspiration naturelle au bonheur et à l’accomplissement de soi. 

Mais quel est donc le rapport entre cette vision et l’union du corps (le mouvement), de l’esprit (la pensée) et de l’âme? Cette perspective nous permet de nous concentrer sur le lieu et l’instant présents, le «Atha», qui signifie «maintenant» en sanskrit. Nous pouvons nous concentrer sur ce qui se passe à cet instant spécifique, sans résider dans le passé avec nos regrets ou nos illusions d’évasion, ni nous soucier de l’avenir. Nous sommes alors conscients de chaque mouvement que nous effectuons, de chaque pensée que nous avons et peut-être même aussi de notre conditionnement social, de ces acquis de l’éducation et des expériences passées. Nous vivons dans le présent, avec une réelle intention d’introspection! C’est à cet instant précis que notre respiration est cruciale, car la conscience de notre propre respiration nous aide à demeurer dans le présent. En coordonnant notre respiration avec nos mouvements, formant ainsi les asanas (postures, du sankrit «s’asseoir»), et en dédiant notre pratique au pranayama (extension du «prana» ou respiration, au sens d’«extension de la force de vie»), nous posons les fondations de la méditation. 

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le yoga, je vous recommande vivement la lecture du Heart of Yoga de T.K.V. Desikachar et des Yoga Sutra de Patanjali.